*
 

Fuite et exil

Infos

Fuite et exil

Dans le monde où je m’achemine, je me crée interminablement.

Frantz Fanon

 

Dans une barque précaire, des immigrants africains misérables sont entassés et livrés aux hasards de la mer.

Sur le mât figure l’image d’un étudiant fuyant l’Afrique dans l’espoir de trouver une vie meilleure.

À la surface de l’eau flottent les restes d’un naufrage anonyme.


À gauche, en équilibre sur un îlot assiégé par les flots, le personnage bicéphale est déchiré par des sentiments contradictoires.

Son seul bagage est un téléphone portable qui lui servira à garder le contact avec son pays.
De l’autre main, il sonde l’océan sans fond de la misère, de l’ignorance et du déni. L’eau est teintée du sang des martyrs présents, passés et futurs.

Dans le ciel, un hélicoptère, nouveau chien de garde des pays riches, sillonne la nuit noire à la recherche des clandestins.